par Pascal Grenier

paru dans Le Devoir le 15 août 2015

  Je viens de lire dans les journaux, la position de M. Mulcair concernant le pipeline Trans-Canada Énergie Est. Celui-ci part du principe qu’il faut exploiter nos ressources et que les pipelines sont le moyen le plus sécuritaire pour les transporter.

D’abord, je ne crois pas qu’il soit sage, dans les circonstances, d’investir dans l’exploration et l’exploitation du pétrole au Canada  En effet, cette source d’énergie très polluante n’est pas une ressource d’avenir. D’ici quelques décennies cette ressource sera dépassée par les énergies renouvelable et c’est l’absolu nécessité de réduire nos gaz à effet de serre qui nous y obligera. Ce n’est pas parce qu’on a des ressources qu’il faut les exploiter. Ceci est un raisonnement par trop simpliste. De plus, quand on considère le fait que les sables bitumineux produisent le pétrole le plus sale c’est une autre bonne raison pour ne pas y investir dans des structures qui seront en place pour des générations.

Concernant la sécurité des pipelines elle est toute relative et quand je pense à tous les cours d’eau qu’ils traverseraient, je suis très inquiet. Inquiet particulièrement pour la traversée du fleuve St-Laurent qui est la prise d’eau potable pour une bonne partie de la population de la ville de Québec.

J’avais envisagé un vote stratégique en faveur du NPD mais si cette position demeure, je vais me raviser.

Pascal Grenier

Québec

(418) 529-7890

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInShare on Google+Print this page