Article de Pascal Grenier
Paru dans  le Carnet des simplicitaires le 19 juillet, dans Le Soleil, le 20 et dans Le Devoir le 21.

Lettre à Mme Catherine McKenna, ministre canadienne de l’Environnement,

En Europe, on discute fort actuellement pour mettre en place la lutte contre l’obsolescence programmée, cette façon de faire dans plusieurs domaines de production visant à raccourcir intentionnellement la vie utile des objets et à les rendre non réparables.

Voilà une initiative que le Canada pourrait suivre pour réduire la pollution, le gaspillage de ressources et d’énergie tout en limitant la quantité de déchets. La réparation des objets permettrait en plus de créer des emplois chez nous.

Cette lutte contre l’obsolescence programmée ne pourrait-elle pas faire partie des prochaines négociations dans le cadre de l’ALENA ?

En toute simplicité,

Pascal Grenier, simplicitaire

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInShare on Google+Print this page