Billets pour le colloque à taux réduit maintenu jusqu’au 31 octobre 2015
Personne ne sera refusé faute de moyens!

Audio publicitaire

Vidéo promotionnelle

Organisé par le Groupe de simplicité volontaire de Québec

Prendre soin de soi, prendre soin du monde

Écologie et simplicité en 2015 – Télécharger le dépliant Colloque 2015

  • Description
  • Lieu
  • S'incrire
  • Hébergement
  • Horaire samedi
  • Horaire dimanche
Affiche colloque 2015C’est parti pour le colloque 2015. Depuis quelques mois, un comité s’affaire à vous concocter un menu varié et enrichissant. Nous sommes très fiers du thème retenu qui nous permet d’explorer différentes facettes d’un mode de vie encore mal connu.

Pratiquer la simplicité volontaire, c’est consciemment porter son regard dans une autre direction et poser des gestes concrets en conséquence. C’est se désencombrer du superflu, se dégager de la dynamique du « toujours plus », découvrir le sens du mot « assez ». C’est créer un espace pour redécouvrir la « richesse du temps », le temps bien vécu. Du temps pour être « présent » à soi-même, aux autres, à la nature. Ralentir et s’arrêter pour être en contact avec soi, pour s’intérioriser; pour vivre l’amour et l’amitié, pour s’occuper de sa santé et celle de ses proches, pour servir le prochain, pour contribuer à la vie démocratique; pour veiller sur notre « maison commune » et vivre en « connexion » avec la nature. Prendre soin de soi, prendre soin du monde, pour une vie pleine et riche de sens tout en répondant à l’invitation de Gandhi : « Vivre simplement pour que d’autres puissent simplement vivre. »

Consulter l’horaire des deux journées. Les passages en gras vous conduiront d’un clic à plus d’informations. Prenez note que l’inscription aux ateliers se fera sur place.

Au plaisir de vous y accueillir!

L’événement se tiendra à l’Université Laval à Québec

Adresse
Pavillon Alphonse-Desjardins
2325 Rue de l’Université
Université de Laval, Québec

Inscrivez-vous dès maintenant en achetant votre billet en ligne.

Communiquez vos offres et vos demandes assez tôt à Lucie Provencher provencher.l@videotron.ca

Horaire du samedi 31 octobre 2015

8h00 : Accueil et inscription

9h00 : Mot de bienvenue Jacques Delorme, président du GSVQ

9h15 : Exercice de méditation avec Robert Béliveau

9h30 : Conférence thématique d’ouverture avec le docteur Jean Drouin

Détails de la conférence d’ouverture

Jean DrouinMédecin de formation, Jean Drouin pratique la médecine traditionnelle depuis plus de 30 ans. Chercheur dans l’âme et ouvert à tout ce qui peut amener la guérison, il s’est intéressé à des médecines parallèles et étrangères pour améliorer son pouvoir d’action face à la maladie et pour solutionner des questions laissées sans réponse par la médecine officielle. L’étude de la médecine chinoise, de l’ostéopathie, de l’homéopathie et du chamanisme, combinée à sa pratique de la médecine, lui a permis de développer une vision globale de la santé et concevoir un concept personnalisé de guérison. (tiré de Guérir sa vie, Éditions Le dauphin Blanc)

Il donne de nombreuses conférences à travers le Québec et à l’étranger, en plus de rédiger fréquemment des articles pour des revues. Il est l’auteur des livres à succès Guérir sa vie. Vieillir en jeunesse et Le couple en pause publiés aux éditions Le Dauphin Blanc. Ainsi que Les exercices qui vous soignent aux Éditions de l’Homme.

10h30 : Pause

11h00 : Ateliers thématiques et pratiques :

Se changer, c'est changer le monde. Quoi ? Pourquoi ? Comment ? et obstacles au changement…

Avec Robert Béliveau
Salle : local ADJ-3342

Après avoir pratiqué la médecine familiale au Québec, pendant vingt-trois ans, Robert Béliveau choisit de donner à sa carrière une orientation inattendue, mais en totale cohérence avec ses convictions. Il décide de se consacrer à l’enseignement de méthodes de réduction du stress. Il le fait d’abord à travers le counselling individuel, puis par l’animation d’ateliers de relaxation et de réduction du stress.

Robert BéliveauSa rencontre avec Jon Kabat-Zinn, réputé pour avoir intégré une approche méditative de la pleine conscience à la médecine traditionnelle, sera déterminante. Désormais, il intégrera la méditation à sa vie personnelle et à son enseignement. Il anime entre autres un atelier de réduction du stress basé sur la méditation de pleine conscience au centre Épic de l’Institut de cardiologie de Montréal, en prévention des maladies cardiaques. Il est aussi père de quatre enfants, co-auteur avec Jacques Lafleur, psychologue de *Les quatre clés de l’équilibre personnel *(Montréal, Logiques, 2008). Depuis 24 ans, il partage sa vie et ses projets avec Chantal Raymond, femme de coeur et orthopédagogue.

Prendre soin de soi en famille

Avec Karel Landry et Éric Sabourin
Local ADJ-3344

Karel et ÉricKarel et Éric forment un couple ayant deux enfants en bas âge qui se questionne depuis un certain temps sur leur façon de vivre en tant que famille de la classe moyenne. Ayant beaucoup expérimenté par le passé la consommation et tout se qui en découle, ils ont pris conscience progressivement suite à différentes expériences de vie, de l’importance de ralentir afin d’être plus présents pour soi et pour les autres. Depuis l’an passé, ils sont membres du CA du Groupe de simplicité volontaire de Québec. Ils souhaitent grandement faire avancer les choses en créant des liens avec des gens qui partagent la même vision qu’eux. Ils aimeraient donc éventuellement à la suite de cet atelier, mettre en action les pistes de solutions qui auront été envisagées afin d’améliorer le sort des familles d’aujourd’hui. Tout ça dans le but de vivre une vie plus riche de sens et de donner aussi à nos générations futures un mode de vie qui permettra de bâtir un monde meilleur.

Du Titanic du consumérisme à L’Arche de Noé du «Buen Vivir»

Avec Victor Ramos, consultant
Local ADJ-3347

Alors que nous sommes confrontés à une crise majeure et inédite de la civilisation globale, de nouveaux paradigmes émergent qui interagissent en réseaux à la recherche de convergences, de collaborations et de solidarité. Des valeurs nouvelles et des modes de vie différents pour continuer à faire partie de la grande communauté de la vie.

Victor RamosOriginaire du Paraguay, M. Ramos vit au Québec depuis 1978. Économiste, anthropologue et entrepreneur, il a toujours été préoccupé par l’identité des personnes en situation d’émigration/immigration. Il a présenté plusieurs communications sur l’identité latino-américaine, sur le patrimoine culturel et sur la mondialisation et les alternatives existantes dans plusieurs congrès scientifiques des sciences sociales au Québec, au Canada et en Amérique latine. Président de la Confédération des associations latino-américaines (CASA) de Québec, il a notamment mis sur pied, avec une équipe, la première bibliothèque latino-américaine du Québec en partenariat avec l’Institut canadien et le CÉGEP Limoilou. Il dirige « Inter-cultures enr. », un bureau de consultants qui œuvre dans la recherche et la formation ethnoculturelle et interculturelle, ainsi que sur la mondialisation, les alternatives et autres thèmes économiques et anthropologiques.

Site internet : http://casalatinoamericaine.org/category/qui-sommes-nous/

Les nouveaux indicateurs nationaux de bien-être

Avec Jacques Delorme, président du GSVQ
Local ADJ-3425

Jacques DelormeLes indicateurs de bien-être sont de plus en plus utilisés par les états pour mesurer la réussite d’un état dans ses politiques. Ces indicateurs donnent un portrait beaucoup plus juste de la qualité de vie que le PIB qui a longtemps été le seul indicateur utilisé. Comme on le sait la pratique de la simplicité volontaire est justement une façon d’améliorer sa qualité de vie. On peut se demander si la simplicité volontaire pourrait devenir la norme dans les pays développés, où on commence de plus en plus à comprendre  l’illusion de la surconsommation. C’est cette prise de conscience qui permettra ce que certains appellent la décroissance. Dans le contexte d’un groupe de discussion nous nous questionnerons sur cette possibilité.

Jacques Delorme est président du GSVQ. Il a une formation d’éco-géographe et a longtemps été intéressé et impliqué dans le mouvement écologique. Il s’intéresse particulièrement à la simplicité volontaire depuis plus de 30 ans. Il travaille au ministère des Finances.

Créons un climat de changement

Avec Elisabeth Desgranges
local ADJ-3464

Comment la simplicité volontaire s’insère-t-elle dans une stratégie de justice écologique en coopération avec les populations pauvres du Sud particulièrement affectées par des changements climatiques dont elles ne sont pas responsables?

Elisabeth DesgrangesMadame Elisabeth Desgranges est pédagogue spécialisée dans le champ de la personne (développement personnel et social). Depuis quelques années, elle se spécialise en éducation populaire et expérientiel axée sur l’organisation communautaire. Depuis plus de dix ans, elle œuvre en renforcement de capacités des équipes locales en matière de développement international solidaire. Son implication en coopération internationale, au Guatemala où elle a travaillé pendant huit ans et au Canada, lui a apporté une connaissance approfondie des enjeux du développement durable et des groupes marginalisés, comme acteurs fondamentaux dans le développement des sociétés. Depuis quelques années elle travaille avec Développement et Paix et ses membres pour faire rayonner les campagnes d’éducation et de plaidoyer pour une lutte aux changements climatiques dans une optique de justice sociale au profit des populations du Sud.

Fier bâtisseur de mon intérieur… en pleine conscience !

Avec Étienne Marchand, conférencier
Salle 2300

Les émotions font partie de nous, on évolue grâce à elles. Pour mieux prendre soin de soi, il est important d’apprendre à les écouter et à les exprimer avec conscience. Je vous propose de découvrir des personnages symboliques que nous utilisons inconsciemment au quotidien, que vous pourrez transformer en stratégies gagnantes dans vos relations au fil des jours! «Il est tout à fait possible de développer des relations saines en utilisant le langage du cœur…»

Étienne MarchandÉducateur physique, relaxologue et conférencier, j’ai œuvré pendant plus de 30 ans auprès de clientèles variées tels des jeunes de niveau secondaire et collégial, des membres de corporations professionnelles, des personnes âgées etc. Tout au long de ma carrière d’enseignant/intervenant, j’ai été frappé par l’impact crucial des émotions dans nos vies et à quel point nous sommes souvent des «analphabètes» sur le plan affectif. Ceci peut conduire à des conséquences majeures tant au plan personnel que relationnel. À la suite de plusieurs formations, notamment en communication non violente avec Marshall Rosenberg et en communication consciente avec le groupe Conscientia, j’ai créé et expérimenté une approche avec des personnages intérieurs, associés à différentes émotions, qui prennent le devant de la scène selon les circonstances de la vie. Depuis 2005, j’offre cette conférence à divers types de clientèles dans le but de mieux gérer nos émotions et de faire ressortir le meilleur en chacun de nous.

La philosophie peut-elle aider à prendre soin de soi?

Avec Jacques Senécal
Salle 2320

Jacques SenécalAnimé par un féru de Spinoza et de son éthique très moderne qui remet en question les notions de bien et de mal, cet atelier invite les participants à échanger sur l’amour, la joie, l’altruisme, la vérité et tant d’autres dimensions relationnelles qui tantôt nous ravissent, tantôt nous empoisonnent l’existence.

Jacques Senécal a enseigné la philosophie aux collèges de Rimouski et de Rosemont. Il a été organisateur de cafés philosophiques pour le grand public, animateur d’ateliers de philosophie au Collège de Maisonneuve et à l’UTA de l’UQTR, également conférencier à l’UTA de Sherbrooke et à l’Alliance culturelle de Montréal. Il est l’auteur de plusieurs essais dont Manières de dire, manières de penser (2004) Le bonheur philosophe (2008) et Le cerveau amoureux (2010) aux éditions Liber. Il est depuis peu fondateur et animateur d’un groupe de réflexion sur la simplicité volontaire à Trois-Rivières.

Échanger et coopérer

Avec Bettina Cerisier, coordonnatrice de l’Accorderie de Québec

Bettina CerisierL’Accorderie de Québec est une coopérative de solidarité dont la mission première est de lutter contre la pauvreté et l’exclusion sociale. Les Accordeurs, ainsi nomme- t’-on les membres de l’Accorderie, s’échangent des services en échanges d’heures. Ces échanges leur permettent d’épargner de l’argent en se soustrayant au système monétaire mais aussi de nouer des relations personnelles plus légères car libérées des contingences financières. Aux échanges individuels, s’ajoutent un groupe d’achat et du microcrédit solidaire.

12h00 : Dîner

Après-midi

13h30 : Ateliers thématiques et pratiques :

Se changer, c'est changer le monde. Quoi ? Pourquoi ? Comment ? et obstacles au changement…

Avec Robert Béliveau
Salle : local ADJ-3342

Après avoir pratiqué la médecine familiale au Québec, pendant vingt-trois ans, Robert Béliveau choisit de donner à sa carrière une orientation inattendue, mais en totale cohérence avec ses convictions. Il décide de se consacrer à l’enseignement de méthodes de réduction du stress. Il le fait d’abord à travers le counselling individuel, puis par l’animation d’ateliers de relaxation et de réduction du stress.

Robert BéliveauSa rencontre avec Jon Kabat-Zinn, réputé pour avoir intégré une approche méditative de la pleine conscience à la médecine traditionnelle, sera déterminante. Désormais, il intégrera la méditation à sa vie personnelle et à son enseignement. Il anime entre autres un atelier de réduction du stress basé sur la méditation de pleine conscience au centre Épic de l’Institut de cardiologie de Montréal, en prévention des maladies cardiaques. Il est aussi père de quatre enfants, co-auteur avec Jacques Lafleur, psychologue de *Les quatre clés de l’équilibre personnel *(Montréal, Logiques, 2008). Depuis 24 ans, il partage sa vie et ses projets avec Chantal Raymond, femme de coeur et orthopédagogue.

Prendre soin de soi en famille

Avec Karel Landry et Éric Sabourin
Local ADJ-3344

Karel et ÉricKarel et Éric forment un couple ayant deux enfants en bas âge qui se questionne depuis un certain temps sur leur façon de vivre en tant que famille de la classe moyenne. Ayant beaucoup expérimenté par le passé la consommation et tout se qui en découle, ils ont pris conscience progressivement suite à différentes expériences de vie, de l’importance de ralentir afin d’être plus présents pour soi et pour les autres. Depuis l’an passé, ils sont membres du CA du Groupe de simplicité volontaire de Québec. Ils souhaitent grandement faire avancer les choses en créant des liens avec des gens qui partagent la même vision qu’eux. Ils aimeraient donc éventuellement à la suite de cet atelier, mettre en action les pistes de solutions qui auront été envisagées afin d’améliorer le sort des familles d’aujourd’hui. Tout ça dans le but de vivre une vie plus riche de sens et de donner aussi à nos générations futures un mode de vie qui permettra de bâtir un monde meilleur.

Du Titanic du consumérisme à L’Arche de Noé du «Buen Vivir»

Avec Victor Ramos, consultant
Local ADJ-3347

Alors que nous sommes confrontés à une crise majeure et inédite de la civilisation globale, de nouveaux paradigmes émergent qui interagissent en réseaux à la recherche de convergences, de collaborations et de solidarité. Des valeurs nouvelles et des modes de vie différents pour continuer à faire partie de la grande communauté de la vie.

Victor RamosOriginaire du Paraguay, M. Ramos vit au Québec depuis 1978. Économiste, anthropologue et entrepreneur, il a toujours été préoccupé par l’identité des personnes en situation d’émigration/immigration. Il a présenté plusieurs communications sur l’identité latino-américaine, sur le patrimoine culturel et sur la mondialisation et les alternatives existantes dans plusieurs congrès scientifiques des sciences sociales au Québec, au Canada et en Amérique latine. Président de la Confédération des associations latino-américaines (CASA) de Québec, il a notamment mis sur pied, avec une équipe, la première bibliothèque latino-américaine du Québec en partenariat avec l’Institut canadien et le CÉGEP Limoilou. Il dirige « Inter-cultures enr. », un bureau de consultants qui œuvre dans la recherche et la formation ethnoculturelle et interculturelle, ainsi que sur la mondialisation, les alternatives et autres thèmes économiques et anthropologiques.

Site internet : http://casalatinoamericaine.org/category/qui-sommes-nous/

Les nouveaux indicateurs nationaux de bien-être

Avec Jacques Delorme, président du GSVQ
Local ADJ-3425

Jacques DelormeLes indicateurs de bien-être sont de plus en plus utilisés par les états pour mesurer la réussite d’un état dans ses politiques. Ces indicateurs donnent un portrait beaucoup plus juste de la qualité de vie que le PIB qui a longtemps été le seul indicateur utilisé. Comme on le sait la pratique de la simplicité volontaire est justement une façon d’améliorer sa qualité de vie. On peut se demander si la simplicité volontaire pourrait devenir la norme dans les pays développés, où on commence de plus en plus à comprendre  l’illusion de la surconsommation. C’est cette prise de conscience qui permettra ce que certains appellent la décroissance. Dans le contexte d’un groupe de discussion nous nous questionnerons sur cette possibilité.

Jacques Delorme est président du GSVQ. Il a une formation d’éco-géographe et a longtemps été intéressé et impliqué dans le mouvement écologique. Il s’intéresse particulièrement à la simplicité volontaire depuis plus de 30 ans. Il travaille au ministère des Finances.

Créons un climat de changement

Avec Elisabeth Desgranges
local ADJ-3464

Comment la simplicité volontaire s’insère-t-elle dans une stratégie de justice écologique en coopération avec les populations pauvres du Sud particulièrement affectées par des changements climatiques dont elles ne sont pas responsables?

Elisabeth DesgrangesMadame Elisabeth Desgranges est pédagogue spécialisée dans le champ de la personne (développement personnel et social). Depuis quelques années, elle se spécialise en éducation populaire et expérientiel axée sur l’organisation communautaire. Depuis plus de dix ans, elle œuvre en renforcement de capacités des équipes locales en matière de développement international solidaire. Son implication en coopération internationale, au Guatemala où elle a travaillé pendant huit ans et au Canada, lui a apporté une connaissance approfondie des enjeux du développement durable et des groupes marginalisés, comme acteurs fondamentaux dans le développement des sociétés. Depuis quelques années elle travaille avec Développement et Paix et ses membres pour faire rayonner les campagnes d’éducation et de plaidoyer pour une lutte aux changements climatiques dans une optique de justice sociale au profit des populations du Sud.

Découvrir en soi ce qui ne vieillit pas

Avec Suzanne Bernard, thérapeute du deuil, conférencière et auteure
Salle 2300

Suzanne Bernard

La société actuelle nous incite à encore plus de distractions. Les communications se font plus souvent qu’autrement de façon virtuelle. Nous sommes dans un monde axé sur l’avoir et le faire et nous avons oublié l’être!

Découvrir en soi ce qui ne vieillit pas, c’est apprendre tout doucement à nous re-brancher sur l’être, à privilégier des espaces de silence et de présence.

Cet atelier se veut essentiellement un moment pour permettra à chacun(e) de partager et de choisir une pratique pour faire grandir en soi ce qui demeure indestructible, et ce, peu importe l’âge!

Suzanne Bernard a été enseignante pendant dix ans à l’École de service social de l’Université Laval, elle s’est par la suite  dirigée vers une pratique privée de thérapie de deuil, choisissant ainsi un travail relié au cœur plutôt qu’à la tête. Elle a  été formée et supervisée par Jean Montbourquette et  pratique dans le domaine depuis déjà 23 ans.

La philosophie peut-elle aider à prendre soin de soi?

Avec Jacques Senécal
Salle 2320

Jacques Senécal

Animé par un féru de Spinoza et de son éthique très moderne qui remet en question les notions de bien et de mal, cet atelier invite les participants à échanger sur l’amour, la joie, l’altruisme, la vérité et tant d’autres dimensions relationnelles qui tantôt nous ravissent, tantôt nous empoisonnent l’existence.

Jacques Senécal a enseigné la philosophie aux collèges de Rimouski et de Rosemont. Il a été organisateur de cafés philosophiques pour le grand public, animateur d’ateliers de philosophie au Collège de Maisonneuve et à l’UTA de l’UQTR, également conférencier à l’UTA de Sherbrooke et à l’Alliance culturelle de Montréal. Il est l’auteur de plusieurs essais dont Manières de dire, manières de penser (2004) Le bonheur philosophe (2008) et Le cerveau amoureux (2010) aux éditions Liber. Il est depuis peu fondateur et animateur d’un groupe de réflexion sur la simplicité volontaire à Trois-Rivières.

Échanger et coopérer

Avec Bettina Cerisier, coordonnatrice de l’Accorderie de Québec

Bettina CerisierL’Accorderie de Québec est une coopérative de solidarité dont la mission première est de lutter contre la pauvreté et l’exclusion sociale. Les Accordeurs, ainsi nomme- t’-on les membres de l’Accorderie, s’échangent des services en échanges d’heures. Ces échanges leur permettent d’épargner de l’argent en se soustrayant au système monétaire mais aussi de nouer des relations personnelles plus légères car libérées des contingences financières. Aux échanges individuels, s’ajoutent un groupe d’achat et du microcrédit solidaire.

14h30 : Pause

15h00 : Conférence de Lucie Mandeville

La psychologie positive : opter pour une vision positive de soi

Avec Lucie Mandeville, auteure et psychologue

Prendre soin de soi, c’est opter pour une vision positive de soi. La conférencière, Lucie Mandeville, auteure de livres à succès, psychologue et professeure à l’Université de Sherbrooke, démystifie la psychologie positive, qui met en valeur le meilleur plutôt que le pire chez l’être humain. Elle discute du bonheur, un concept clé de la psychologie positive.

Lucie MandevilleLucie Mandeville est psychologue, auteure, conférencière et intervenante dans les médias. Elle est membre de l’Ordre des psychologues du Québec depuis 20 ans. Elle est professeure titulaire au Département de psychologie de l’Université de Sherbrooke et y enseigne la psychothérapie humaniste et positive, aussi depuis 20 ans. Elle est reconnue comme la principale spécialiste de la psychologie positive au Québec. Elle est l’auteure du best-seller Le Bonheur extraordinaire des gens ordinaires. La psychologie positive pour tous, aux Éditions de l’Homme. Son dernier livre est paru en 2012: Soyez heureux, sans effort, sans douleur et sans vous casser la tête. Elle a aussi publié un ouvrage académique Apprendre autrement. Pourquoi et comment, aux Presses de l’Université du Québec. Son dernier livre Malade et… heureux? Huit attitudes qui ont transformé des vies (et qui pourraient changer la vôtre) est paru à l’automne 2014 et a connu un vif succès en librairie.

16h00 : Activité artistique avec Yolande Okia Picard

Contes et légendes autochtones

Avec Yolande Okia Picard, conteuse, auteure, artisane

Yolande Okia PicardYolande Okia Picard est une conteuse du clan du Loup du peuple wendat. Autodidacte, elle œuvre au Canada et en France depuis plus de 10 ans. Vêtue de son costume traditionnel et de bijoux artisanaux de sa confection, elle transporte son auditoire au cœur du monde amérindien, où les animaux ont la parole.

Sur scène, elle prend plaisir à être Ours, Renard, Chauve-souris, Papillon, Cerf ou Orignal. Grâce à ces personnages mythiques, elle transmet de façon ludique les valeurs de base comme l’amour parental, le partage, le courage, et autres valeurs essentielles à l’harmonie et la paix. Elle s’accompagne au tambour traditionnel, invitant les gens à chanter et danser avec elle.

17h00 : Fin de la journée

Horaire du dimanche 1er novembre 2015

8h30 : Accueil et inscription

9h00 : Temps de méditation avec Robert Béliveau

9h15 : Café découvertes : que peut-on faire individuellement et collectivement pour prendre soin de soi et prendre soin du monde?

Description du Café découvertes

Cette année, le comité organisateur propose un Café découvertes. « Cette activité est construite sur l’hypothèse (maintes fois vérifiée) que les personnes possèdent, individuellement et surtout collectivement, la sagesse et la créativité nécessaires pour faire face à des situations complexes… à condition de participer au-delà de l’ego. En combinant une atmosphère informelle avec une étiquette formelle, on peut créer un focus d’attention qui donne accès à une connaissance partagée plus profonde qu’il est possible d’utiliser pour répondre à des questions importantes. » Gageons qu’avec une telle approche, nous pourrons ensemble découvrir des façons nouvelles de prendre soin de nous-mêmes et du monde. De plus, les fruits de l’exercice donneront aux administrateurs du GSVQ des idées d’activités à organiser dans les mois qui suivront le colloque afin d’en prolonger l’esprit.

12h15 : Dîner

Après-midi

13h30 : Table ronde : Suzanne Bernard, Diane Gariépy, Lucie Mandeville, Laurent Imbault

Membres de la Table ronde

Suzanne Bernard, thérapeute du deuil, conférencière et auteure

Suzanne BernardThérapeute du deuil, en bureau privé, depuis plus de 20 ans, à Québec
Pour les personnes qui vivent un divorce, un décès ou toute autre perte affective

Formatrice et conférencière, au Québec et à l’étranger, sur les deuils, les pertes émotives et le bien vieillir. Elle s’inspire de la philosophie de Jean Monbourquette, d’Élisabeth Kübler-Ross, d’Eckart Tolle et de Marie de Hennezel pour guider sa pratique et son enseignement.

 

Diane Gariépy, pionnière de la Simplicité volontaire au Québec

Diane GariépyAprès avoir enseigné au Québec et à Madagascar, c’est dans le milieu communautaire que Diane Gariépy a approfondi ce que nous appelons aujourd’hui la simplicité volontaire.

La toute première rencontre du Réseau québécois pour la simplicité volontaire (RQSV) a eu lieu chez elle au printemps de l’an 2000. Elle a dirigé la production du bulletin Simpli-Cité, publié Nous, de la simplicité volontaire en 2011 chez Écosociété, et accepte toujours d’aller parler de simplicité volontaire dans divers organismes et groupes communautaires. En 2008, elle se joignait au mouvement des Villes en Transition.

Sans vivre à la belle étoile, elle s’est donné un style de vie simple et dit en tirer beaucoup de profit.

 

Laurent Imbault, comédien et fondateur de GoodnessTV

Laurent ImbeaultComédien professionnel depuis 30 ans, Laurent Imbault a joué surtout à la télé dans de nombreuses séries en plus d’avoir été de la distribution de plusieurs films américains. En 1995, avec son épouse, la comédienne Katherine Adams, il crée le premier regroupement d’acteurs professionnels autonomes au Québec, les Acteurs Associés, dont assume encore aujourd’hui la direction. Grand voyageur – il a notamment vécu quatre ans en Inde – préoccupé par le sens de l’existence, par la beauté et par la bonté, il est interpelé par les propos de sa mère hospitalisée qui ne se reconnaît dans le monde violent présenté par les médias. Elle dit avoir hâte de mourir. En 2009, il fonde GoodnessTV, un site de partage vidéo et une WebTélé consacrés à ce que «l’humanité fait de beau» partout sur la planète.

 

Lucie Mandeville psychologue, auteure, conférencière et intervenante dans les médias.

Lucie MandevilleElle est membre de l’Ordre des psychologues du Québec depuis 20 ans. Elle est professeure titulaire au Département de psychologie de l’Université de Sherbrooke et y enseigne la psychothérapie humaniste et positive, aussi depuis 20 ans. Elle est reconnue comme la principale spécialiste de la psychologie positive au Québec. Elle est l’auteure du best-seller Le Bonheur extraordinaire des gens ordinaires. La psychologie positive pour tous, aux Éditions de l’Homme. Son dernier livre est paru en 2012: Soyez heureux, sans effort, sans douleur et sans vous casser la tête. Elle a aussi publié un ouvrage académique Apprendre autrement. Pourquoi et comment, aux Presses de l’Université du Québec. Son dernier livre Malade et… heureux? Huit attitudes qui ont transformé des vies (et qui pourraient changer la vôtre) est paru à l’automne 2014 et a connu un vif succès en librairie.

 

14h45 : Pause

15h30 : Conférence de clôture avec Laurent Imbault

Exis…transe

Avec Laurent Imbault

Laurent ImbeaultComédien professionnel depuis 30 ans, Laurent Imbault a joué surtout à la télé dans de nombreuses séries en plus d’avoir été de la distribution de plusieurs films américains. En 1995, avec son épouse, la comédienne Katherine Adams, il crée le premier regroupement d’acteurs professionnels autonomes au Québec, les Acteurs Associés, dont assume encore aujourd’hui la direction. Grand voyageur – il a notamment vécu quatre ans en Inde – préoccupé par le sens de l’existence, par la beauté et par la bonté, il est interpelé par les propos de sa mère hospitalisée qui ne se reconnaît dans le monde violent présenté par les médias. Elle dit avoir hâte de mourir. En 2009, il fonde GoodnessTV, un site de partage vidéo et une WebTélé consacrés à ce que «l’humanité fait de beau» partout sur la planète.

16h30 : Mot de remerciement

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInShare on Google+Print this page