À la venue des élections présidentielles états-uniennes, le chroniqueur Jacques Delorme réfère à la  relation acrimonieuse entre Donald Trump et Hillary Clinton qui influence le niveau de bonheur de nos voisins du Sud et Jean Cloutier rappelant que 8 sur 10 sont insatisfaits du déroulement de la campagne. Le mécontentement est perceptible! Sommes-nous en train de revivre la Guerre de Sécession…Les laisser-pour-compte sont derrière Trump et se sentent exclus du système! Il n’y a rien de nouveau chez les économistes datant des Lumières, ils visaient eux aussi le bonheur pour tous. Comme aujourd’hui! D’après Jérémy Bentam ou l’écomomiste Galbraith ou encore dans le livre de Richard Layard Prix du bonheur qui est un grand économiste et professeur de la London School of Economics , il rappelle que les inégalités de revenu ont un effet pervers lors de comparaison et que le PIB ne peut être le seul moyen d’évaluation ou de comparaison entre les économies. À l’OCDE, on mesure maintenant et compare les États avec le nouvel Happy Index incluant les programmes sociaux, le taux de la criminalité, etc.

Un léger retour sur le dernier Cercle de discussion du mardi 1er novembre avec Anne-Céline Guyon organisé par le Groupe de simplicité volontaire de Québec l’ayant invité à titre de porte-parole de Stop Oléoduc pour parler de l’état de la situation de l’éventuelle construction du pipeline Énergie-Est et les périodes de consultations en devenir, ou non.

En deuxième demi-heure, Roméo Bouchard nous explique pourquoi le sujet de sa conférence initialement prévue pour le 9 novembre sur le thème: Survivrons-nous à l’offensive des riches? Comment faire face à une crise planétaire imminente est maintenant le lundi 7 novembre sur le nouveau titre: La crise planétaire est-elle encore évidente et comment nous y préparer? Préparant ainsi le mouvement de grève sociale se déroulant les mardi 8 novembre et mercredi…

En terminant, de Saint-Casimir, un communiqué est émis depuis le 24 octobre 2016, s’adressant aux cinéastes, réalisateurs et producteurs, d’ici et d’ailleurs, pour les inviter à inscrire leurs films à la 14eédition du Festival de films pour l’environnement (FFPE). Les oeuvres documentaires, de fiction, d’animation ou expérimentales sont acceptées. Les courts, moyens et les longs métrages soumis à cette compétition internationale doivent afficher un lien avec l’environnement. Pris au sens large, les sujets abordés peuvent inclure l’écologie, la nature, l’état de l’environnement ou le comportement des gens face à la planète.

Règlements et formulaire en ligne à l’adresse www.ffpe.ca/formulaire2017

L’inscription se termine le vendredi 20 janvier 2017 à minuit.

Les films sélectionnés seront présentés au cours du 14e FFPE qui se tiendra du 21 au 29 avril 2017. Plusieurs prix seront offerts aux réalisateurs dont les films se seront démarqués par l’originalité, la qualité du contenu, le traitement audiovisuel et la pertinence du sujet avec l’environnement.

Le FFPE est le premier festival francophone de films réunissant les passionnés du 7e art et de la cause environnementale en Amérique du Nord. Il se tient à Saint-Casimir de Portneuf, Québec, Canada et dans les municipalités environnantes.

Le FFPE lance sa 14e compétition de films


– 30 –